Une évolution dans l’apprentissage : le prédicat

Nous parlions récemment avec les collègues de boulot des modifications rencontrées dans l’apprentissage à l’école par rapport à nos souvenirs.

Une nouveauté fait encore son apparition, après la refonte de l’écriture : le PREDICAT.

Depuis la rentrée 2016, une nouvelle notion de grammaire – le prédicat – est enseignée à l’école élémentaire et au collège. Censée simplifier la manière d’aborder la structure de la phrase, elle suscite pourtant polémique et résistance sur le terrain.

Là où nous avions une structure de phrase :

SUJET + VERBE + COMPLEMENT (objet direct ou indirect)

La notion de prédicat permet de décomposer une phrase en deux grands éléments : le sujet – de qui ou de quoi on parle – et le prédicat – ce qu’on affirme à son propos.

La grammaire scolaire, celle qu’on enseigne à l’école primaire et au collège, ne peut pas être celle qu’on enseigne à l’université. Depuis des années pourtant, il y a une tendance à y importer des concepts de linguistique que les élèves sont incapables de saisir.

Changer la terminologie de manière incessante est en outre une catastrophe pour la continuité de l’enseignement, y compris entre générations.

Pour l’instant, je n’ai pas vu encore dans les devoirs de ma fille cette notion mais cela fait déjà quelques temps que je me fais la réflexion qu’il n’y a plus les explications sur une structure d’une phrase.

Quand je lui dis que pour constituer une phrase il faut qu’elle se pose la question : QUI – FAIT – QUOI ? Elle me regarde avec des biens grands yeux à la limite de me sortir un « Mais tu me dis quoi là maman ? De quoi tu causes ? ».

A ce jour, en CE2, je ne suis pas convaincue que ma fille est compris la construction d’une phrase, même ne serait ce que la notion du groupe nominal, après bien des explications et exemples pourtant.

Quand je vois, en plus, les petites stagiaires qui viennent au boulot, comment elles parlent, écrivent, formulent ce qu’elles font… ça fait peur…

Je trouve qu’il n’est pas toujours simple d’expliquer avec les mots d’enfants leurs leçons pour les aider à comprendre.

Mais en changeant encore et encore les notions, comment voulez-vous que les enfants soient correctement accompagner par leurs parents dans leur apprentissage et éducation.

Peut être saurez-vous apporter d’autres arguments qui pourraient me réconforter sur le sujet…

 

Publicités

A vos plumes :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s