Article de presse : Réussir son retour au boulot

Article proposé par Psychologies dont les conseils sont proposés par Patrick Amar.

Un article qui tombe à point nommé pour cette fin de vacances et la rentrée qui approche pour les enfants.

Blues d’après-vacances, stress de la rentrée… Le retour au travail après les congés d’été est parfois difficile.

Gérer le blues de la rentrée

Finis le farniente et la dolce vita, place au travail, à la routine, aux heures passées dans les transports… La reprise du travail après les congés d’été est parfois difficile. Et s’accompagne souvent d’un petit coup de blues.

La rentrée professionnelle est une période de transition. On passe d’un état de grande liberté à un environnement de grande contrainte. Une période d’ajustement est donc nécessaire pour changer ses habitudes. Et pour que ce vague à l’âme s’estompe…

Pour se remobiliser et se réadapter, l’idéal est de se donner des objectifs modestes au début.

Ne pas se laisser gagner par le stress de la rentrée

Qui dit rentrée, dit souvent période de rush. De reprise des dossiers, des réunions, des projets… Une effervescence qui contraste avec l’oisiveté si agréable des vacances. Une source de stress, aussi.

Il faut trier ce qui est urgent et important de ce qui l’est moins, ou pas du tout.

Si on remet un sujet au lendemain, il va devenir encore plus urgent. Et on risque d’être pollués par des émotions négatives : frustration, culpabilité à ne pas aller plus vite, perte d’estime de soi…

Continuer à cultiver les plaisirs des congés

Savourer des apéritifs en terrasse, prendre le temps de partager, en couple ou en famille, de bons petits déjeuners, marcher pour se rendre au travail…

La rentrée ne sonne pas le glas de tous les plaisirs que l’on s’octroyait en vacances.

Au contraire  : Il est important de prendre du temps pour soi et de ne pas faire l’impasse sur les moments de détente.

Garder de bonnes habitudes des vacances

Pendant l’été, nous avons ralenti, déconnecté, pris notre temps… Des attitudes qui ne peuvent qu’être bénéfiques dans notre travail..

Alors pourquoi ne pas essayer d’inviter un peu de « slow » dans notre travail ? De ralentir pour mieux faire, de prendre des pauses, d’instaurer davantage de moments de convivialité avec ses collègues ?

Ne pas prendre trop de résolutions

Quand on pense rentrée, on pense souvent nouvelle année qui commence, voire nouveau départ. Et il est tentant de prendre, à cette occasion, de bonnes résolutions. Se mettre au sport, ne plus laisser de piles s’amonceler sur son bureau, arrêter les horaires à rallonge…

L’idéal est de définir un objectif spécifique, mesurable, réaliste.

Réfléchir à son travail

Les vacances offrent une prise de recul assez rare pour réfléchir à son travail.

« Qu’est-ce que j’aime – ou pas –  dans mon travail ? Qu’est-ce que j’aimerais voir changer ? Comment l’enrichir ? Si rien n’est possible, faut-il en chercher un autre ? » ».

En congés, on réfléchit aussi à ses envies, on imagine des projets pour l’année à venir… La difficulté ? Parvenir à conserver cette prise de recul dans l’effervescence de la rentrée.

Préparer le jour de la rentrée

A chacun sa stratégie pour appréhender la reprise du travail.

L’idée est de planifier deux ou trois choses à faire en rentrant.

Avant de rentrer, on peut passer un coup de fil à un collègue pour se renseigner sur l’atmosphère qui règne dans l’entreprise. Le jour J, on peut déjeuner avec des collaborateurs, dîner le soir avec des proches… Evoquer avec d’autres la difficulté que l’on peut avoir à reprendre fait du bien, car on s’aperçoit que l’on n’est pas le seul à avoir du vague à l’âme.

Et puis on peut également commencer à penser aux vacances suivantes !

Jour J : reprendre le travail en douceur

Alors, le jour de la rentrée, mieux vaut y aller doucement.

Faire de petits horaires, éviter la cantine, les grosses réunions d’emblée…

Retour de vacances : SOS, ma boîte mail déborde :

  • Commencer par un tri rapide, et les répartir dans 3 boîtes (« à faire dans les 24-48 heures », « à faire dans la semaine », « pas urgent »)
  • Les lire en plusieurs fois (par paquets de 50 ou 100)
  • Le faire plutôt le matin en arrivant : c’est mieux de commencer par le plus rébarbatif
  • Gérer un mail à la fois

Ayez nous voilà paré !!!

Publicités

A vos plumes :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s