L’amitié – cette denrée rare à l’âge adulte

Dans la vie de tous les jours, il faut trouver son juste équilibre entre famille, travail et amis.

La famille, on ne la choisit… On la construit.
Elle peut être nombreuse, solide, fragile, lointaine.

Pour le travail, on est sujet aux aléas de l’économie… On peut, comme les générations faire sa carrière au même endroit.
Par miracle après 250 lettres, uniquement une trentaine de réponses bien sûre toutes aussi négatives les unes que les autres, 4 entretiens dont 2 complètement bidon… J’ai débuté ma carrière il y a bientôt 12 ans un 1e juillet et j’y suis toujours…
Même si parfois je rêve d’évoluer, de me reconvertir, d’aller vers d’autres horizons.
Ou à l’inverse, on est touché par la précarité actuelle de la société. Les boîtes d’intérim pullulent.

Dans ces deux cas, on est tous un peu loti à la même enseigne.
On fait face à ce qu’on a et on fait avec.

En amitié, je ne sais si tout le monde le vit de la même façon mais je profite de cet article pour donner mon avis sur la chose.

L’amitié c’est quoi ?

Affection réciproque, attachement mutuel entre deux personnes

On parle souvent de nos amitiés d’enfance, nos camarades de classes, nos potes de sortie..
Mais aujourd’hui il en est quoi ?
Tous ont pris des chemins différents.  Les études nous amènent à nous perdre de vue, les mentalités changent, chacun fait sa petite vie.

On devient vite des connaissances plus que des amis.
On ne partage plus les même choses, les même envies, les même délires, les même discussions.

On croit lier des amitiés et puis ça se brise.

Jeunes, on partage tout et n’importe quoi sans jugement.
Adulte, il y a des sujets qui nous freinent et dont on n’ose plus aussi facile à parler en toute situation.

Les amis, les vrais, on peut les compter sur les doigts d’une main.

Ils sont là quand tout va bien mais aussi quand tout va mal.

Les moments où tout va mal, permettent de les reconnaître et de faire du nettoyage dans notre entourage. Il y a des déceptions et des d’autres épaules attentives.
Ils ressentent si quelque chose ne va pas et n’ont pas peur de le partager avec nous.

Parfois, ils sont bien plus présents que toutes les personnes qui se disent de notre famille, bien plus attentifs et à l’écoute…

Cette complicité me manque !

Où est tu mon ami(e)?

Publicités

A vos plumes :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s